Pèlerinages 64

Diocèse de Bayonne, Lescar et Oloron
Rome : le berceau de la chrétienté

Il serait fatiguant pour nos lecteurs de lire notre chemin entier à travers Rome berceau de la chrétienté. Cependant ce pèlerinage a lieu tous les 2 ans et chaque fois des chrétiens rêvent et font des sacrifices pour découvrir la splendeur de son histoire.

 L’audience papale avec le Pape François sur la place Saint Pierre inondée  de soleil ,  est un rendez-vous inoubliable  . D’autant plus que notre Évêque  Monseigneur Aillet avait demandé à ce que nous soyons au plus près lors de son passage. Nous l’en remercions. Puis nous découvrirons petit à petit ,  ce lieu majestueux et grandiose en visitant la basilique papale .  Aides de la bannière et de nos audio guides ,nous suivions  l’abbé de Mesmay pour entendre ses commentaires à chacun nos déplacements à travers cet édifice grandiose en forme de croix grecque . La présence de la  superbe Piéta de Michel Ange est un moment de  douceur et d’éblouissement. Les fresques de La Chapelle sixtine  furent  sans doute le point d’orgue de notre visite .

 L’un des moments les  plus intenses de notre spiritualité fut de gravir les  marches  de l’escalier Saint d’accès en marbre à genoux  à proximité de la basilique de Latran «  la Scala Santa de San Salvatore alla Scala . D’admirer la basilique de Sainte Marie du  Transtévère ; riche par ses précieuses mosaïques qui décorent la façade l’Eglise. 

 

( quand le soleil déclinait et que ,la nuit bleu marine envahissait la capitale après   le dîner certains pèlerins retrouvant leurs forces visitaient   “Rome by night “car il faut avouer le contraste était grand devant l’agitation de la place Navone où la  fontaine de Trevi , le  Colisée ,  le château saint Ange se reflétant dans le Tibre pare de mille feux . )

 

Chaque jour notre Padre concélébrait la messe avec le  Père Gracia à  Saint clément .à Santa Maria , à sainte Praxede  Saint Jean de latran , à Saint Louis des Français , enfin dans la catacombe de saint – Calixte  servis par 3 petits pèlerins enfant de chœur .

Le soleil durant tout notre périple nous a enveloppé et le dernier jour nous l’ avons abandonné pour nous enfoncer dans l’obscurité des catacombes . Dans ,le silence des cachots et des tombes ,  notre cœur a découvert le silence de notre Foi . En remontant ,un long couloir étroit avec respect et dévotion …enfin un carré blanc de lumière intense apparu et nos poumons se gonflèrent d’air comme le souffle de l’espérance.

Margaret